Voyage au Pays de Galles, les aventures du Gorille en Espadrilles !

Pays de Galles, aventures au Snowdonia !

Croeso i Gymru *

On quitte le west midlands anglais et route vers le sud en longeant le Snowdonia. Le soleil en pleine face, le bonheur des vacances naissante se reflète sur la mer.
Dès la sortie de Chester en Angleterre, je me retrouve maître du véhicule sur cette route du soleil qui part doucement mais sûrement vers le sud. On prend bien soin de longer les mystérieux monts du Snowdonia. Ce nom tout droit sorti d’un film d’animation nous laisse rêveur quant à ce qui va nous attendre durant ce séjour. Nous passons une succession de tunnels sur ce couloir d’asphalte qui borde le front de mer. Le soleil se reflète avec intensité sur les eaux de la mer d’Irlande. Nous entrons dans le Pays de Galles…
* bienvenue au pays de Galles

Anglesey

L’entrée sur l’île d’Anglesey se fait par le Britannia Bridge. Le soleil balaye délicieusement les douces plaines pourtant si habituées à recevoir la pluie. Au loin, une nébuleuse, cette brume qui semble recouvrir tout un pan de l’île. Quelques minutes plus tard, plus aucun doute, nous entrons dans un nuage inébranlable sombre et froid. Nous allumons les phares, la visibilité reste très réduite. La température a dégringolé de plusieurs degrés. Nous sortons de la voiture pour rejoindre notre gîte, il fait froid, très froid. Une vieille dame nous accueille et nous présente sa maison, notre gîte pour cette nuit. Nous avons touché le fond du pays.

Twr Bach Lighthouse, le paradis !

carnet de voyage

Le soir même, nous partons direction le sud-est de l’île, bien décidés à atteindre le Twr Bach Lighthouse. On s’engage au cœur d’une belle forêt de pins maritime. Comme c’est merveilleux de découvrir ce type de forêt ici-même ! On ne s’y attendait pas du tout et cela rend le moment encore plus incroyable. La forêt est peu dense et donc la lumière rentre à profusion et laisse apparaître des milliers de petites clairières.
Après 1h de balade, nous arrivons sur une plage. Une plage magnifique qui borde l’océan et en toile de fond on aperçoit des montagnes se perdre à l’horizon. Un vrai régal, c’est un pur moment de bonheur ! L’euphorie s’est emparée de nous ! Comme pris pour cible d’un gaz hilarant, nous tournoyons sur nous même, petit moment ô combien ridicule mais qui fait tellement de bien, jusqu’à laisser notre bonheur reprendre des niveaux “normaux”. Nous découvrons une petite presqu’île, son phare si emblématique et ses petites maisons blanches. Non loin, un musée d’un autre temps : quelques canons sont disposés en avant pour dissuader l’ennemi imaginaire venu des mers. Bienvenue sur la presqu’île du Twr Bach Lighthouse !
Le temps est dégagé et nous assistons à un coucher de soleil féerique qui donne un aspect enchanteur aux massifs de l’autre côté de la mer. Le retour se fait par la plage que l’on quitte sur les hauteurs par une forêt de pins. Nous rentrons par la petite porte de service dans la nuit noire, la forêt commence à se réveiller, les sons parviennent de toutes parts, il est temps de laisser ce monde à d’autres âmes…

carnet de voyage
carnet de voyage
carnet de voyage
carnet de voyage
carnet de voyage
carnet de voyage
carnet de voyage

South Stack, l’ile noire !

Ce matin, bien qu’une épaisse brume enveloppe toujours l’île, nous partons visiter le phare de South Stack. Cette ambiance me rappelle un épisode de Tintin : l’île noire. Des centaines de marches descendent, difficile de voir où l’on se dirige. Des milliers d’oiseaux tournoyant autour de nous, nous entendons l’océan déchaîné se perdre en fracas contre les parois rocheuses. Le paysage est escarpé, accidenté, un véritable éboulis de roches. Puis apparaissent des maisons blanches attenantes au phare. Nous empruntons un pont suspendu pour relier la petite île sur laquelle se trouve le phare. Des oiseaux crient en chœur et tournoient autour du phare.

Beaumaris, la retraite paisible

Ce matin, à Beaumaris, le soleil est roi dans cette immensité qu’est le ciel. Sur les hauteurs, au niveau du golf, de belle prairies ondulent et nous voyons apparaître pour la première fois le très distingué château de Beaumaris. Nous nous rapprochons de la mer et depuis le ponton, voilà que nous distinguons la mer perdue dans la brume. Elle est recouverte d’un léger smog, une douce crème qui caresse le creux des vagues. Il est l’heure de pique niquer, là-haut sur la petite butte qui surplombe la mer et de très près le vieux château médiéval de Beaumaris.

walesblog photo

Trefor, une contrée sauvage

Trefor ! Les montagnes sont noyées dans une obscure clartée. Une brume très légère enveloppe ce flanc de montagne qui vient s’écraser délicatement sous forme de falaises sur le bord de mer. Assurément, le Pays de Galles s’entourent de bien de mystères ! Quelques moutons sont en train de paître l’herbe douce, fraîche et verte sur les abords du sentier. En contrebas, le bleu sombre de l’Atlantique Nord nous guette et nous attire. Plus loin, une jolie plage sauvage, quelques maisons typiques du coin, toutes blanches et des muettes de toutes part. Nous remontons le sentier en direction d’une ancienne carrière accrochée tout en haut de la montagne. De là-haut, un joli panorama nous permet d’avoir une vue plongeante sur toute la côte et la campagne environnante.

walesblog photo
carnet de voyage
carnet de voyage
carnet de voyage
walesblog photo

Iechyd da ! *

Le soir, sortie dans un pub à Tremadog, un tout petit village où une supérette, une jardinerie, trois pubs et un B&B se disputent la place ! S’ensuit une soirée de folie, anthologique. Petits français, nous sommes les héros de la soirée, le DJ s’empresse de mettre des musiques “françaises” inconnues au bataillon ! La soirée peut se résumer à cette phrase “What’s your story ?” avant qu’un autre gallois viennent nous redemander la même chose…
*santé

Snowdon, la touristique

De bon matin, nous arrivons au pied du sommet le plus mythique des environs : le Snowdon ! Nous garons la voiture au parking géant en bas de la montagne qui a un air de parking de station de ski. L’entrée est payante et il est difficile de trouver une place. Des hordes de randonneurs s’empressent de se chausser et se préparer pour la montée du sommet ô combien emblématique de la région. Visiblement, nous n’avons pas choisi l’endroit le plus calme des Pays de Galles.
Au fur et à mesure de notre grimpette, nous suivons une procession de gens qui montent en direction du sommet. Peu avant notre arrivée en haut, nous voyons un petit train à crémaillère amener un flot de touriste au pic du Snowdon. Difficile d’apprécier le côté sauvage du lieu avec ce monde. Une cohue d’oiseaux virevoltent au dessus du sommet. Nous choisissons de redescendre par des sentiers plus escarpés mais bien moins chargés. Le paysage se fait alors bien plus sauvage et il est alors beaucoup plus facile de profiter de ces petits moments de plénitude du monde minéral qui nous entoure.

carnet de voyage
carnet de voyage
walesblog photo
carnet de voyage
carnet de voyage
carnet de voyage
carnet de voyage

Noswaith da *

Je ne soupçonnais pas avoir autant de ressources. Ce séjour de 4 jours m’en a semblé 8 ! Avec 4h de sommeil par jour, nous avons enchaîné des journées de presque 20h. Je pense que l’on peut dire ce voyage dans le Snowdonia, nous l’avons vécu à fond !
Une longue route grimpe les derniers reliefs, et c’est depuis une belle route panoramique qui laisse derrière nous les massifs gallois que nous quittons ce beau pays avant de revenir en Angleterre pour des aventures plus anglaises…
*bonsoir

walesblog photo
expand_less

Messages Facebook

Commentaires

Une réponse à “Pays de Galles, aventures au Snowdonia !”

  1. Marcel dit :

    Toujours aussi passionnant à lire.
    Merci de nous faire partager ces moments magiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *