Blog de voyage en Italie | Venise - Gorille en espadrilles

Venise, un concentré d’Italie

Voyage, perdu dans un labyrinthe géant

Nous arrivons en début de soirée et nous avons aucune envie de nous poser. Nous sommes tout de suite envoûté par l’atmosphère de cette ville, nous décidons de passer la soirée à déambuler, tout simplement. Porté par le hasard, nous nous perdons très facilement, trop facilement ! Un cul de sac, un autre cul de sac, retour à la case départ mais qu’est-ce donc que cette ville ? Amusé par la situation, nous voyons des touristes faire de même, revenant de multiples fois sur leurs pas. Pendant plusieurs minutes, après de multiples tentatives, impossible pour eux, comme pour nous, de passer de l’autre côté du canal.
Nul besoin de faire semblant pour se perdre à Venise. Même armé du meilleur GPS et de la carte la plus précise, vous finirez par vous perdre car c’est ça Venise ! Des milliers de petites ruelles exiguës qui bien souvent ne mènent à rien. Alors oui, il existe 455 ponts, pour 177 canaux mais finalement quand nous voyons comment est faite la ville, ça reste que très peu ! Ne désespérez pas, à force de persévérance vous finirez bien par y arriver et c’est aussi ça qui fait le charme de Venise !

Venise à la tombée de la nuit (Italie)

Santa Croce de nuit – Première inspiration

Sans le savoir, nous marchons dans le quartier Santa Croce. Nous longeons un quai où des gens posés en terrasse profitent de la douce chaleur nocturne de ces premiers jours d’été. Un peu plus loin, nous nous posons à l’écart au bout d’une ruelle. L’endroit est juste parfait pour profiter, pour regarder et écouter battre le cœur de la ville. Quatre gondoles sont accrochées au rivage. Ajouté au clapotis de l’eau, elles se percutent l’une contre l’autre, menées par le rythme de l’eau. Un peu plus loin, adossé au balcon d’un magnifique palais qui trempe ses pieds dans l’eau, nous apercevons quelques personnes joliment vêtues qui sont en train de se délecter d’une coupe de champagne. Quand à nous, nous sommes assis là, par terre, à profiter de cette soirée, les pieds presque dans l’eau. Finalement, nous décidons de rentrer le cœur léger en direction de notre gîte que nous avons laissé derrière les murs du quartier de Cannaregio.

Venise depuis un pont (Italie)Gondoles de nuit (Italie)
Un soir à Venise (Italie)

San Marco, la touristique

En cette belle matinée ensoleillée, sans perdre plus de temps, nous décidons d’aller au cœur de la cité, le bouillonnant quartier touristique San Marco qui rassemble tous les plus beaux monuments, musées et églises de la ville.
Les touristes semblent affluer de partout et tous se dirigent dans la même direction. Telles des fourmis, nous nous agglutinons dans ces étroits couloirs que forment les artères principales de San Marco. Il suffit de se laisser porter par le courant pour atterrir au beau milieu de la très emblématique piazza San Marco. J’ai déjà vu une centaine de fois cette place, présente sur toutes les photos de Venise. L’effervescence de cette place centrale me donne rapidement le tournis. Instinctivement, nous nous réfugions, un peu en retrait, sur les larges quais de la Riva degli Schiavoni où nous l’apprécions bien plus et à sa juste valeur.

Gondole à Venise (Italie)En route pour un blog de voyage à Venise (Italie)
Masques vénitien (Italie)Panorama depuis Venise (Italie)

Venise, ville vitrine

Le palais des Doges, la basilique Saint Marc, le pont des soupirs, la tour de l’horloge de Saint Marc, et j’en passe ; ce quartier regorge d’une richesse culturelle et architecturale incroyable. Il faut se rappeler qu’un temps Venise était alors le centre du monde ou plus précisément le centre névralgique du commerce entre l’Europe et l’Orient.
A ce jour, San Marco n’est plus qu’une belle vitrine tapie derrière l’ombre de ce qu’était autrefois la puissante cité.

Tourisme à Venise (Italie)
Panorama sur Venise (Italie)
Un voyage en gondole (Italie)

Castello, une vie de quartier

L’après-midi s’annonce bien différente. Notre destination est le quartier de Castello à l’est de la ville. Ici les touristes semblent avoir déserté et nous rencontrons enfin les premiers vénitiens, ceux qui vivent à l’écart, loin du brouhaha de la cité bouillonnante. Sur des tons populaires, les immeubles prennent ici des couleurs d’un autre monde. La douceur du pastel, la sobriété des façades, le linge étendu sur des câbles qui pendent entre deux rangées d’immeubles… Nous entrons ici dans l’Italie profonde, celle qui nous fait rêver et qui nous donne envie de nous poser là au beau milieu de cette petite place pour prendre un café.
Derrière ce petit condensé urbain aux airs de famille se cache un parc ! La quasi totalité de la ville est dénué d’arbres et c’est à Castello que nous avons déniché le seul et unique coin nature de la ville. Finalement, Castello semble bel et bien détaché de tout, comme si ce quartier vivait à son propre rythme dans son propre monde.

Quartier Castello de Venise (Italie)
Ruelles vénitiennes (Italie)Venise et ses canaux (Italie)Venise loin du tourisme de masse (Italie)
Au cœur de la Vénétie (Italie)

Cannaregio, exploration de l’ancien ghetto juif

Le jour du départ, de bon matin, nous devons libérer le gîte et c’est avec près de quinze kilos sur le dos que nous partons à la découverte du quartier dans lequel nous avons logé durant ces quatres jours : le quartier de Cannaregio. Ancien ghetto juif et d’ailleurs l’un des premiers ghettos de l’histoire de l’occident; c’est aujourd’hui devenu un repaire d’artistes et d’artisans en tout genre. Ce quartier a une configuration pour le moins atypique par rapport au reste de la ville puisqu’il s’est construit en hauteur. Les populations juives étant reclues dans ce ghetto, le seul moyen pour elles de s’étendre était de viser la hauteur. Alors non, détrompez-vous, vous ne traverserez pas non plus l’ancienne New York d’antan mais les immeubles peuvent parfois être réhaussé d’un ou deux étages par rapport au reste de la ville.

Marché alimentaire à Venise (Italie)Venise regarde vers l'ouest (Italie)
Quartier Cannaregio de Venise (Italie)

Les soupirs de la brise

Ce quartier, nous l’avons traversé de nombreuses fois sans trop y prêter attention, il était donc temps de poser un regard plus mesuré sur ce qui nous entourait ici-même. Rapidement stoppé par le poids des bagages, nous nous posons donc au bord de ce large canal qui s’ouvre sur l’Adriatique. A cet endroit, l’atmosphère est au travail. Des pêcheurs déchargent des cargaisons sur le quai d’en face quand d’autres prennent rapidement un café au bistrot du coin. Pendant ce temps là, nous restons assis quelques longues minutes à respirer un grand bol d’air frais et à observer ce beau petit monde qui s’agite dans cette ville qui s’éveille…

Venise et ses barques (Italie)
Ma Venise romantique (Italie)Au détour d'une ruelle (Italie)
Quartier en effervescence (Italie)

Virée dans les profondeurs de l’Italie

12h, une centaine d’églises font vibrer la ville toute entière. Impossible de s’y tromper, il est bien midi ! D’ailleur, la chaleur commence à se faire sentir, un air lourdement chargé en humidité remonte tout doucement en provenance du sol et voilà que quelques nuages menaçants approchent de la reine de l’Adriatique.
Coincé contre un petit canal, un marché italien ne nous laisse guère indifférent ! Des fruits, des légumes, des pâtes fraîches, jambon salés, et autres spécialités, est-ce ce mélange de couleur sur les étals qui nous attire ? Ou encore la tonicité de l’accent italien ? Il faut dire que les vénitiens ont toujours été des commerçants hors pairs. Le commerce a toujours été l’un des piliers central de la Sérénissime et c’est en partie grâce à elle que Venise a connu ses grands moments de gloire et qu’elle est devenue ce qu’elle est aujourd’hui !
Perdu dans un des quartiers de la ville, un orage nous force subitement à courir pour nous réfugier sur le parvis d’une porte sous un petit porche. Là, une découverte très surprenante. Face à nous, de l’autre côté de la rive, des hommes en train de rafistoler de vieilles gondoles mais pas n’importe lesquelles : des gondoles pourvues d’un énorme canon à l’avant, très certainement qu’elles datant de la seconde guerre !

Inspiration pour le futur carnet de voyage (Italie)
Qaurtier Dorsoduro de Venise (Italie)Santa Maria della Salute (Italie)

Dorsoduro, sur les pas d’un célèbre aventurier

Le dernier quartier de la ville : Dorsoduro ! Vous rêvez peut être de vous glisser dans la peau de ce célèbre enquêteur Corto Maltese. Imaginons qu’il traque de jeunes bohèmes qui trempent dans le trafic d’art et s’ensuit une course poursuite déjantée à travers la ville. Alors oui, je pense que vous êtes ici dans le bon quartier !
L’objectif : atteindre la Basilica di Santa Maria della Salute. Nous nous engouffrons dans de petites ruelles, en levant la tête nous passons sous un porche. Se succèdent alors une ribambelle de marches qui montent et qui descendent, puis nous traversons un passage étroit pour atterrir sur une petite place d’où l’on peut distinguer au loin, le quartier San Marco. Au détour d’une ruelle, on pousse une porte où un peintre est en train de travailler sa toile, derrière une jolie cour arborée. Des ruelles, des portes, des petits ponts, des passages insoupçonnés, des voûtes, autant de possibilités pour notre cerveau qui se réjouit de découvrir tous ces mystérieux endroits. La célèbre basilique apparaît enfin et à ce moment précis, une lourde pluie battante se met à frapper la cité des Doges. Ce sanctuaire va nous permettre de nous abriter en attendant que Venise sorte la tête de l’eau. Et c’est peu dire.

Photographie de Venise (Italie)
Sur la route (Italie)Road trip à la vénitienne (Italie)

Ciao bella la Vénétie

En sortant de la basilique, Venise a changé ; son odeur, son aspect et ses couleurs. La ville est devenue ville-poisson. Les pavés trempées, cette impression que toute la ville se met à flotter revêt un côté magique, envoûtant et surnaturel d’une cité tout juste posée sur l’eau, qui un jour finira par faire le grand plongeon dans les profondeurs de l’Adriatique.

expand_less

Messages Facebook

Commentaires

2 réponses à “Venise, un concentré d’Italie”

  1. valou dit :

    Hello tout le monde ! N’hésitez pas à laisser un petit mot. J’espère que cet article vous a plu.

  2. Joëlle MARCEL dit :

    J ai adoré. Tu as des talents caché. Merci pour ce merveilleux voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *